Apartheid

La FEPS, l'apartheid et l'Afrique du Sud

CC/KNewman1

Donnant suite à un voyage de délégation en Afrique du Sud en 2001, la Fédération a décidé d’une part d’ouvrir ses archives et d’autre part de faire des recherches éthiques. En effet, le voyage de 2001 avait fait clairement apparaître le besoin de revenir sur la position prise par la Fédération pendant les dernières années de l’apartheid (par exemple par rapport au programme contre le racisme du Conseil œcuménique des Églises COE) ainsi que sur le rôle de médiation qu’elle a tenté de jouer vis-à-vis de la Dutch Reformed Church d’Afrique du Sud menacée d’exclusion par la communauté œcuménique. La Fédération a ainsi publié ou cautionné trois études en 2004 : « Gute Dienste in Südafrika - Die Südafrikapolitik des Schweizerischen Evangelischen Kirchenbundes zwischen 1970 und 1990 », de Lukas Zürcher (aussi traduit en anglais) ; « Salz der Erde oder Spiegel der Gesellschaft? », de Christoph Weber-Berg (recherche sur des entretiens avec les banques suisses entre 1986 et 1989) et « Les relations de la Suisse avec l’Afrique du Sud : perspective d’éthique sociale », de H.B. Peter et D. Loosli de l’Institut d’éthique sociale IES de la Fédération des Églises. Ces publications ont été présentées publiquement puis partagées avec des partenaires européens et sud- africains dans les mois qui ont suivi. La Fédération a ensuite en particulier développé ses relations avec l’Uniting Reformed Church in Southern Africa URCSA dans ses démarches de réconciliation avec la Dutch Reformed Church DRC autour de l’adoption de la Confession de foi de Belhar.