Portail thématique Église et Tourisme

Les fondements des Églises réformées de Suisse

Les Églises réformées de Suisse se réfèrent à l’Évangile, c’est-à-dire à la « Bonne Nouvelle » de Jésus-Christ. L’Évangile est à la fois le fondement et le moteur de l’Église réformée, par lequel elle vit et s’engage dans une réforme permanente. La Réforme a remis en vigueur des principes bibliques souvent enfouis jusqu’alors sous les pratiques. Ces principes guident encore l’action des réformés.

Voici les quatre principaux :

  • Christ seul (solus Christus)
  • par le seul don de la grâce et par la foi seule (sola gratia / sola fide)
  • l’Écriture seule (sola scriptura)
  • à Dieu seul la gloire (soli Deo gloria)
  • le sacerdoce universel

Et leur signification en bref :

  • solus Christus (Christ seul) : l’amour de Dieu se manifeste en Jésus-Christ, dans sa naissance humble, dans sa vie, sa prédication et ses guérisons, sa mort sur la croix et sa résurrection. Jésus-Christ nous ouvre la voie vers Dieu, son Père et notre Père aux cieux. Il nous invite à le suivre.
  • sola gratia (par le seul don de la grâce) et sola fide (par la foi seule) : l’attention de Dieu à notre égard ne s’acquiert pas, elle nous est donnée par la grâce seule. Il nous est seulement demandé d’accueillir ce cadeau dans la foi.
  • sola scriptura (l’Écriture seule) : les réformés, pour les questions relatives à la foi et à la vie chrétienne, ne se conforment pas à des doctrines. Ils n’ont pas d’autorité doctrinale qui pourrait les y obliger. La seule référence et la seule source de connaissance est l’Écriture sainte réunie dans l’Ancien et dans le Nouveau Testament.
  • soli Deo gloria (à Dieu seul la gloire) : par la louange, nous proclamons que nous devons tout à Dieu. Derrière toute chose terrestre, il y a le geste et l’action puissante de Dieu. En louant Dieu, nous pouvons donc nous dépasser nous-mêmes et prendre part à une réalité supérieure.
  • le sacerdoce universel des croyants : par le baptême, tous les chrétiens sont investis du sacerdoce. Les réformés ne font pas de distinction entre clercs et laïcs, mais entre exercice général et exercice public du sacerdoce. Les pasteurs sont habilités à exercer un ministère sacerdotal en public, c’est-à-dire sur mandat de tous et pour tous. Dans ce ministère se concrétise la tâche confiée à tous les baptisés : celle de propager l’Évangile dans le monde en paroles et en actes.

Fidèles à ces principes, les réformés :

  • ont des cultes variés et vivants ;
  • cultivent la lecture de la Bible, le recueillement et la prière ;
  • s’intéressent aux questions de notre temps et cultivent le sens du dialogue critique à l’intérieur comme à l’extérieur de l’Église ;
  • offrent des services d’assistance spirituelle et de diaconie sociale ;
  • encouragent les rencontres œcuméniques et interreligieuses tout en conservant leur position propre.

Si vous avez besoin d’assistance dans des moments importants de la vie ; si vous souhaitez mieux connaître la conception réformée du culte ; si vous êtes intéressé aux manifestations et célébrations des Églises réformées ; si vous souhaitez découvrir l’architecture réformée ; si vous vous posez des questions sur l’organisation des Églises réformées, vous trouverez ici des informations complémentaires.

Matière à réflexion

Comment réagissez-vous à la lecture des fondements de la foi réformée ? Ces principes vous paraissent-ils trop absolus et trop contraignants ? Y voyez-vous au contraire une source de liberté ou de sécurité ?

Liens

Portail des réformés
Communion mondiale d’Églises réformées
Conseil œcuménique des Églises