ref-credo.ch

CR 17 : Belhar Confession

En anglais

1.

1 We believe in the triune God,

2 Father, Son and Holy Spirit,

3 who gathers, protects and cares for his Church

4 by his Word and his Spirit,

5 as He has done since the beginning of the world and will do to the end.

2.

6 We believe in one holy, universal Christian Church,

7 the communion of saints called from the entire human family.

8 We believe

9 that Christ’s work of reconciliation is made manifest in the Church as the community of believers who have been reconciled with God and with one another;

10 that unity is, therefore, both a gift and an obligation for the Church of Jesus Christ;

11 that through the working of God’s Spirit it is a binding force, yet simultaneously a rea­lity, which must be earnestly pursued and sought: one which the people of God must continually be built up to attain;

12 that this unity must become visible so that the world may believe that separation, en­mity and hatred between people and groups is sin which Christ has already conquered, and accordingly;

13 that anything which threatens this unity may have no place in the Church and must be resisted;

14 that this unity of the people of God must be manifested and be active in a variety of ways: in that we love one another;

15 that we experience, practice and pursue community with one another;

16 that we are obligated to give ourselves willingly and joyfully to be of benefit and blessing to one another;

17 that we share one faith, have one calling, are of one soul and one mind; have one God and Father, are filled with one Spirit, are baptized with one baptism, eat of one bread and drink of one cup, confess one Name, are obedient to one Lord, work for one cause, and share one hope; together come to know the height and the breadth and the depth of the love of Christ; together are built up to the stature of Christ, to the new humanity; together know and bear one another’s burdens, thereby fulfilling the law of Christ;

18 that we need one another and upbuild one another, admonishing and comforting one another;

19 that we suffer with one another for the sake of righteousness; pray together; together serve God in this world; and together fight against all which may threaten or hinder this unity;

20 that this unity can be established only in freedom and not under constraint;

21 that the variety of spiritual gifts, opportunities, backgrounds, convictions, as well as the various languages and cultures, are by virtue of the reconciliation in Christ, oppor­tunities for mutual service and enrichment within the one visible people of God;

22 that true faith in Jesus Christ is the only condition for membership of this Church.

23 Therefore, we reject any doctrine

24 which absolutises either natural diversity or the sinful separation of people in such a way that this absolutisation hinders or breaks the visible and active unity of the church, or even leads to the establishment of a separate church formation;

25 which professes that this spiritual unity is truly being maintained in the bond of peace whilst believers of the same confession are in effect alienated from one another for the sake of diversity and in despair of reconciliation;

26 which denies that a refusal earnestly to pursue this visible unity as a priceless gift is sin;

27 which explicitly or implicitly maintains that descent or any other human or social factor should be a consideration in determining membership of the Church.

3.

28 We believe

29 that God has entrusted to his Church the message of reconciliation in and through Jesus Christ; 30 that the Church is called to be the salt of the earth and the light of the world;

31 that the Church is called blessed because it is a peacemaker;

32 that the Church is witness both by word and by deed to the new heaven and the new earth in which righteousness dwells;

33 that God by his lifegiving Word and Spirit has conquered the powers of sin and death, and therefore also of irreconciliation and hatred, bitterness and enmity;

34 that God, by his lifegiving Word and Spirit will enable His people to live in a new obedience which can open new possibilities of life for society and the world;

35 that the credibility of this message is seriously affected and its beneficial work obstructed when it is proclaimed in a land which professes to be Christian, but in which the enforced separation of people on a racial basis promotes and perpetuates alienation, hatred and enmity;

36 that any teaching which attempts to legitimate such forced separation by appeal to the gospel, and is not prepared to venture on the road of obedience and reconciliation, but rather, out of prejudice, fear, selfishness and unbelief, denies in advance the reconciling power of the gospel, must be considered ideology and false doctrine.

37 Therefore, we reject any doctrine

38 which, in such a situation sanctions in the name of the gospel or of the will of God the forced separation of people on the grounds of race and colour and thereby in advance obstructs and weakens the ministry and experience of reconciliation in Christ.

4.

39 We believe

40 that God has revealed himself as the One who wishes to bring about justice and true peace among men;

41 that in a world full of injustice and enmity He is in a special way the God of the destitute, the poor and the wronged and

42 that He calls his Church to follow Him in this;

43 that He brings justice to the oppressed and gives bread to the hungry;

44 that He frees the prisoner and restores sight to the blind;

45 that He supports the downtrodden, protects the stranger, helps orphans and widows and blocks the path of the ungodly;

46 that for Him pure and undefiled religion is to visit the orphans and the widows in their suffering;

47 that He wishes to teach His people to do what is good and to seek the right;

48 that the Church must therefore stand by people in any form of suffering and need, which implies, among other things, that the Church must witness against and strive against any form of injustice, so that justice may roll down like waters, and righteous­ness like an ever-flowing stream;

49 that the Church as the possession of God must stand where He stands, namely against injustice and with the wronged;

50 that in following Christ the Church must witness against all the powerful and privileged who selfishly seek their own interests and thus control and harm others.

51 Therefore, we reject any ideology

52 which would legitimate forms of injustice and any doctrine which is unwilling to resist such an ideology in the name of the gospel.

5.

53 We believe

54 that, in obedience to Jesus Christ, its only Head,

55 the Church is called to confess and to do all these things,

56 even though the authorities and human laws might forbid them

57 and punishment and suffering be the consequence.

58 Jesus is Lord.

59 To the one and only God, Father, Son and Holy Spirit,

60 be the honour and the glory for ever and ever.


En français

1.

1 Nous croyons au Dieu trinitaire,

2 Père, Fils et Saint-Esprit,

3 qui rassemble son Église

4 par sa Parole et son Esprit, la protège et la garde,

5 comme il l’a fait depuis le commencement du monde et le fera jusque dans l’éternité.

2.

6 Nous croyons en l’Église chrétienne, une, sainte et universelle,

7 la communion des saints mis à part au sein de la famille humaine tout entière.

8 Nous croyons

9 que l’œuvre de réconciliation de Christ se manifeste dans l’Église comme communauté de croyants réconciliés avec Dieu et les uns avec les autres;

10 que l’unité est par conséquent à la fois un don et une obligation faite à l’Église de Jésus-Christ;

11 que cette unité est une force contraignante par l’œuvre de l’Esprit de Dieu, mais en même temps une réalité qui doit être recherchée et cultivée avec sérieux: cette unité que le peuple de Dieu doit être sans cesse préparé à réaliser;

12 que cette unité doit devenir visible, afin que le monde croie que la séparation, l’inimitié et la haine entre les peuples et les groupes humains est un péché que Christ a déjà vaincu;

13 et que par conséquent tout ce qui menace cette unité, à quoi il faut résister, n’a pas sa place dans l’Église;

14 que cette unité du peuple de Dieu doit se manifester et se réaliser de différentes manières:

15 en faisant l’expérience d’une réelle communion les uns envers les autres; en exerçant et en cultivant cette communion;

16 en nous engageant volontairement et joyeusement à être utiles aux autres et à leur être en bénédiction;

17 en partageant une seule foi, une seule vocation, en étant animés d’un même esprit et d’un même sentiment; en ayant un seul Dieu et Père, en étant remplis d’un seul Esprit et baptisés d’un seul baptême; en mangeant le même pain et en buvant à la même coupe; en confessant un seul Nom et en obéissant à un seul Seigneur; en militant pour une seule cause et en partageant une même espérance. Et c’est ainsi qu’ensemble nous connaîtrons la hauteur, la largeur et la profondeur de l’amour du Christ; que nous croîtrons ensemble à la taille du Christ en vue de former une nouvelle humanité; que nous connaîtrons et porterons les fardeaux des uns et des autres, accomplissant ainsi la loi du Christ;

18 que nous aurons besoin les uns des autres pour ensemble nous édifier, nous exhorter et nous consoler mutuellement;

19 que nous souffrirons ensemble pour la justice; que nous prierons et servirons Dieu ensemble dans ce monde et que nous combattrons ensemble contre tout ce qui menace ou empêche cette unité.

20 Nous croyons que cette unité se manifeste dans la liberté seulement et non sous la contrainte;

21 que la diversité des charismes, des chances dans la vie, des milieux sociaux et des convictions, de même que la diversité des langues et des cultures sont des occasions de service et d’enrichissement mutuels au sein d’un peuple de Dieu visiblement uni grâce à l’œuvre de réconciliation accomplie en Christ;

22 qu’une vraie foi en Jésus-Christ est l’unique condition pour être membre de cette Église.

23 C’est pourquoi nous rejetons toute doctrine

24 qui transforme en un absolu soit la diversité naturelle des êtres humains, soit les divisions que le péché a engendrées entre eux, notamment lorsque cette absolutisation empêche ou brise l’unité visible et concrète de l’Église, ou même conduit à la création d’une Église séparée;

25 qui prétend que cette unité spirituelle par le lien de la paix est véritablement sauvegardée, quand bien même des croyants de la même confession se tournent en réalité le dos sous prétexte de leur diversité naturelle et parce qu’ils ne croient plus en la réconciliation;

26 qui ne considère pas comme un péché de renoncer à la recherche ardue de cette unité visible, alors qu’elle représente un don inestimable;

27 qui prétend explicitement ou implicitement que pour devenir membre de l’Église il faut tenir compte de l’ascendance biologique ou d’autres facteurs humains ou sociaux quels qu’ils soient.

3.

28 Nous croyons

29 que Dieu a confié à son Église la bonne nouvelle de la réconciliation en et par Jésus-Christ;

30 que l’Église est appelée à être le sel de la terre et la lumière du monde;

31 qu’elle est qualifiée de bienheureuse lorsqu’elle fait œuvre de paix;

32 qu’elle doit rendre témoignage en parole et en acte aux nouveaux cieux et à la nouvelle terre où la justice habite;

33 que Dieu, par sa Parole vivifiante et son Esprit de vie, a vaincu la puissance du péché et celle de la mort, et qu’il a donc aussi vaincu les puissances de rancune et de haine, d’amertume et d’inimité;

34 que Dieu, par sa Parole vivifiante et son Esprit de vie, rend son peuple capable de vivre dans une nouvelle obéissance susceptible d’ouvrir de nouvelles possibilités de vie pour la société et le monde;

35 que la crédibilité de ce message est sérieusement compromise et son effet positif annulé lorsqu’il est proclamé dans un pays qui se prétend chrétien, mais dans lequel cependant on impose la séparation de ses habitants pour des motifs de race, encourageant et perpétuant ainsi l’aliénation, la haine et l’inimitié;

36 que tout enseignement qui tente de justifier cette séparation forcée en recourant à l’Évangile et qui refuse de se risquer sur le chemin de l’obéissance et de la réconciliation, et qui nie par avance la puissance de réconciliation de l’Évangile par préjugé, peur, égoïsme et manque de foi, qu’un tel enseignement doit être considéré comme une idéologie et une fausse doctrine.

37 C’est pourquoi nous rejetons toute doctrine

38 qui dans une telle situation prétend s’appuyer sur l’Évangile ou la volonté de Dieu pour justifier la séparation forcée d’êtres humains sur la base de la race et de la couleur de la peau, car une telle doctrine compromet et affaiblit de ce fait le ministère et l’expérience vécue de la réconciliation en Christ.

4.

39 Nous croyons

40 que Dieu s’est révélé comme Celui qui veut amener la justice et la paix véritable parmi les humains;

41 que dans un monde plein d’injustice et d’inimitié il est tout spécialement le Dieu des personnes en détresse, des pauvres et des victimes de l’injustice, et

42 qu’il appelle son Église à le suivre sur ce chemin;

43 qu’il apporte la justice aux opprimés et le pain aux affamés,

44 qu’il libère les prisonniers et rend la vue aux aveugles;

45 qu’il secourt les humiliés, protège les étrangers, vient en aide aux veuves et aux orphelins et barre le chemin aux méchants;

46 que pour lui la religion pure et sans tache signifie: visiter les veuves et les orphelins dans leur détresse;

47 qu’il désire enseigner à son peuple à faire le bien et à rechercher le droit;

48 que l’Église doit donc assister toute personne dans la détresse et le besoin, ce qui signifie entre autres que l’Église doit condamner et s’opposer à toute forme d’injustice, afin que le droit jaillisse comme les eaux et la justice comme un torrent intarissable;

49 que l’Église, qui appartient à Dieu, doit se tenir là où Dieu se tient: contre l’injustice et auprès des victimes de l’injustice;

50 que l’Église, à la suite du Christ, doit dénoncer les puissants et les privilégiés qui poursuivent égoïstement leurs propres intérêts, en dominant les autres et en les faisant souffrir.

51 C’est pourquoi, nous rejetons toute idéologie

52 qui tente de justifier des structures injustes et toute doctrine qui refuse de condamner une telle idéologie au nom de l’Évangile.

5.

53 Nous croyons

54 que l’Église, en obéissant à Jésus-Christ, son seul Chef,

55 est appelée à confesser tout cela et à faire

56 ce que des autorités ou des lois humaines pourraient lui interdire,

57 même s’il s’ensuit punition et souffrance.

58 Jésus est le Seigneur.

59 À Celui qui seul est Dieu, au Père, au Fils et au Saint-Esprit

60 soient honneur et gloire maintenant et à jamais.