protestinfo

S'abonner à flux protestinfo
Agence de presse protestante en suisse romande
Mis à jour : il y a 2 heures 13 min

Le procureur général neuchâtelois, Pierre Aubert, interroge la grâce

jeu, 04/26/2018 - 08:10

«Par quelle porte? Ou à la grâce de Dieu!» illustre l’héritage de la Réforme protestante. Écrite par Pierre Aubert, le procureur général du canton de Neuchâtel, cette pièce sera représentée les 28 et 29 avril au temple de Colombier.

Par Laurence Villoz et Nicolas Meyer

L’histoire met en scène le personnage ambigu de Don Juan, qui questionne le spectateur sur les interventions de Dieu dans le monde. Lorsqu’il meurt, il se retrouve devant quatre portes nommées Néant, Salut par les œuvres, Salut par la foi et Salut par les œuvres et la foi. Un choix qui pose la question de la religion du mérite que cela soit au XVe ou au XXIe siècle, une réflexion sur l’incapacité de l’être humain à accepter la grâce divine.

Le président des réformés suisses pourra être un laïc

mer, 04/25/2018 - 10:30

Dans le dialogue œcuménique, être un ministre du Culte est un avantage. Mais les délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse ont choisi de privilégier le principe protestant de l’égalité de tous les baptisés.

Photo: Le texte issu de la première lecture a été adopté à l'unanimité. 

Par Joël Burri

Peut-on être le représentant de la plus grande organisation protestante de Suisse sans être ordonné? C’est la question que se sont posés mardi 24 avril en assemblée les délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). Ils étaient réunis depuis lundi pour achever la première lecture de la nouvelle constitution de la faîtière qui regroupe les différentes Églises réformées cantonales, l’Église évangélique méthodiste de Suisse et l’Église évangélique libre de Genève. Dès l’entrée en vigueur du texte, la FEPS deviendra Église évangélique réformée de Suisse (EERS).

Brèves

mer, 04/25/2018 - 08:00

«Almost nothing» primé à Visions du réel
L’alchimie du bonheur
Les Théopopettes au Salon du livre

L’Église évangélique réformée de Suisse se dessine un président normal

mar, 04/24/2018 - 08:59

Le Synode de la future Église évangélique réformée de Suisse aura une large liberté dans le choix de son exécutif. En première lecture, les délégués des Églises membres ont biffé de nombreuses restrictions sur le choix des membres du conseil et du président.

Par Joël Burri

L’idée d’une présidence forte avait fait grincer des dents lors de la mise en consultation d’un avant-projet de nouvelle Constitution de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS). Il avait d’ailleurs déjà été surnommé «évêque des protestants», mais lundi 23 avril, réunis en assemblée à Berne, les délégués des différentes Églises membres ont porté les derniers coups de crayon pour biffer les prérogatives du président de la future Église évangélique réformée de Suisse (EERS) lors de la reprise de la première lecture du projet de constitution.

Édifices religieux: l’exception genevoise

lun, 04/23/2018 - 08:15

Les Églises du bout du lac assument seules les coûts liés aux bâtiments religieux. Un fardeau! D’autant plus que les communautés sont limitées dans leurs possibilités de valoriser financièrement ces biens.

Photo: La cathédrale Saint Pierre CC(ba-sa) GFuerst

Par Joël Burri

L’entretien de la cathédrale Saint-Pierre coûte à l’Église protestante de Genève (EPG), l’équivalent de 10% de son budget. C’est l’une des informations lâchées lors de la conférence de presse des Églises historiques du canton avant le début de la deuxième lecture du projet de loi sur la laïcité au Grand Conseil. Lieux de culte, certes, mais aussi monuments historiques et attractions touristiques de premier ordre, faire peser sur les communautés religieuses l’entretien de ces édifices est une spécificité genevoise.

Un voyage dans le temps pour les protestants de Romont

ven, 04/20/2018 - 09:30

La cohabitation entre confessions dans le canton de Fribourg: un sujet sérieux revisité avec humour samedi soir et dimanche après-midi sur la scène de la Fourmilière à Villaraboud.

Par Joël Burri

«Je pense que dans les années 1900 jamais on aurait pu imaginer qu’entre catholiques et protestants on puisse bien s’entendre», explique un pasteur à la paroissienne qu’il a embarqué dans un voyage temporel à la recherche de la recette de la cuchaule protestante. Les deux protagonistes viennent d’assister à une rencontre entre prêtres en 1890, inquiets de voir l’entrepreneur veveysan, donc protestant, Cailler projeter de construire, juste avant le carême, une usine de chocolat à Broc, dans la très catholique Gruyère.

«Les jeunes possèdent souvent plus de règles de conduite que ce qu’on imagine»

jeu, 04/19/2018 - 08:10

Spécialiste en pédagogie de la religion à l’Université de Brême, le professeur Jürgen Lott s’intéresse au rapport que les jeunes entretiennent avec la religion. Interview.

Photo: Jürgen Lott DR

Par Holger Wetjen

Dans un lycée de Brême, deux garçons de treize ans discutent de religions et de prières pendant la récréation. Ils découvrent qu’ils ont la même façon de parler avec Dieu. C’est plus tard seulement qu’ils apprennent que l’un vient d’une famille musulmane, l’autre d’une famille protestante. Leur dialogue n’est pas «interreligieux» puisque celui-ci aurait pour condition que les élèves aient conscience de leur appartenance différente. C’est un dialogue religieux interpersonnel. Jürgen Lott, professeur émérite en pédagogie de la religion à l’Université de Brême pose un regard d’expert sur ce genre de phénomènes.

Brèves

mer, 04/18/2018 - 08:00

Candidatures pour le prix du service Migration
La 9e de Beethoven sous la loupe
Oser la théologie

Bawélé Tchalim: «Il n’y a pas de crise migratoire, mais une crise de la solidarité»

mar, 04/17/2018 - 08:10

Construction de murs entre les pays, détérioration des conditions de vie dans les camps de réfugiés, dignité bafouée. Plusieurs experts tirent la sonnette d’alarme, lors de la première conférence des «rendez-vous de la migration», au Centre de politique de sécurité, à Genève.

Photo: Les invités lors de la conférence au GCSP

Par Laurence Villoz

«Le rejet des migrants est de plus en plus fort», déplore Bawélé Tchalim, chargé de programme à l’Organisation internationale pour les migrations (OIM). «Les lois se durcissent et les frontières se ferment». Dans le cadre de la première conférence des «rendez-vous de la migration», jeudi 12 avril à Genève, plusieurs spécialistes se sont penchés sur la question des routes migratoires et des conditions de vie dans les camps. Hasan Hawar, un réfugié syrien étudiant en Suisse, a raconté la périlleuse odyssée qu’il a dû effectuer en quittant son pays.

Découvrir et imprimer de surprenantes gravures sur les pratiques religieuses au MIR

lun, 04/16/2018 - 08:10

Le Musée international de la Réforme à Genève présente une sélection de gravures insolites du 18e siècle illustrant toutes les pratiques religieuses connues de l’époque. Des œuvres à imprimer sur une presse de Gutenberg géante, jusqu’au 19 août.

Photo: Un jogui qui nourrit un paon par dévotion © MIR, Roman Lusser

Par Laurence Villoz

Un jogui qui nourrit un paon par dévotion, Isis avec une tête de vache allaitant Horus et encore la figure antique d’un prêtre romain. La nouvelle exposition temporaire du Musée international de la Réforme (MIR) à Genève, intitulée «Reprint – Figures insolites du 18e» propose de découvrir treize gravures tirées des sept volumes de «Cérémonies et coutumes religieuses de tous les peuples du Monde». Ces ouvrages, publiés par l’éditeur protestant Jean-Frédéric Bernard et le graveur janséniste Bernard Picard, de 1723 à 1737 en Hollande, contiennent plus de 3400 pages et 260 gravures. C’est le premier ouvrage comparatiste religieux de l’histoire.

Une crise humanitaire qu'on ne saurait voir

ven, 04/13/2018 - 08:10

En République démocratique du Congo, les problèmes économiques, politiques et sociaux sont conséquents. Aujourd’hui, vendredi 13 avril, se tient à Genève une conférence des pays donateurs, en vue de lever des fonds pour répondre à la crise humanitaire qui frappe ce grand pays d'Afrique centrale.

Photo: De gauche à droite: Olivier Ngoy, responsable des activités parascolaires, Els Kazadi-Gysel la fondatrice de l'école et Henri Mola le directeur.

Par Yanik Sansonnens

La République démocratique du Congo (RDC) possède un fort potentiel économique, notamment grâce aux richesses de son sous-sol, mais l'immense majorité de la population y vit dans une pauvreté indécente. Les maux sont légion, à commencer par les divers conflits pour le contrôle des matières premières mêlant milices congolaises, étrangères, armée congolaise, le tout pour le compte des grandes compagnies minières, avec l'assentiment du gouvernement central. Parmi les autres fléaux figurent le détournement des deniers publics, la fraude fiscale, la dépréciation récurrente du franc congolais et une répartition des richesses très inégalitaire, qui, globalement, n'enrichit qu'un très faible pourcentage d'individus.

Le vendredi 13 ne terrifie peut-être pas depuis si longtemps que ça

jeu, 04/12/2018 - 08:15

Les recherches menées sur les superstitions sont fortement connotées. L’historien Yann Dahhaoui s’est passionné pour cette question qui n’a pas encore livré tous ses mystères.

Par Joël Burri

Photo: Les chats noirs sont également accusés de porter malheur CC(0)

Mais d’où vient la crainte du vendredi 13? Difficile de répondre à cette question sans être influencé par notre culture et nos préjugés, selon Yann Dahhaoui premier assistant à l’Institut d’histoire et anthropologie des religions qui a approfondi la question des superstitions. «Il est difficile de prouver qu’un lien existe entre une superstition et une autre. En cherchant à remonter vers les origines d’une tradition, on risque de créer des liens qui n’existent pas, mais qui satisfont le besoin que nous avons d’établir une généalogie entre les croyances.»

Nouveau souffle pour un lieu d’accueil spirituel

mer, 04/11/2018 - 08:15

L’ancienne Maison Saint-Lupicin de la Côte-aux-Fées a été reprise par la Fondation Effata. Un accueil, des prières et des formations seront de nouveau proposés.

Photo: CC(by-nc-nd)Mathieu Jarry

Par Nicolas Meyer, «Réformés»

La maison d’accueil spirituel de la Côte-aux-Fées ouvrira de nouveau ses portes ce printemps. «Nous voulions attendre la fin de l’hiver. Cela nous a permis de bien nous préparer et de faire en sorte que l’endroit soit plus accessible après la fonte des neiges», note Sylvie Muller, nouvelle responsable du lieu. Elle gère la maison de la Fondation Effata au travers de l’association Les Champs de la cure.

Brèves

mer, 04/11/2018 - 08:00

L’EPER déploie une nouvelle aide d’urgence en Syrie
Les inscriptions au Prix Farel sont ouvertes
Le bonheur national brut: utopie ou réalité?

L’immobilier, une ressource bienvenue pour les Églises

mar, 04/10/2018 - 09:30

Dans plusieurs Églises, les produits immobiliers permettent de financer une partie de postes. Mais à Zurich, plusieurs voix appellent à une politique immobilière plus sociale.

 

Photo: Le temple de Cornaux (NE), la rénovation de la cure attenante figure au budget 2018. CC(by-sa) Sinenomine2

Par Joël Burri

«Les cures sont des biens immobiliers attractifs, mais cela ne signifie pas que l’on ne puisse pas y accueillir par exemple des réfugiés», estime Hannes Lindenmeyer, président de la paroisse réformée du district zurichois d’Aussersihl, cité par le magazine alémanique «Bref». Il s’oppose à ce que l’Église ne fixe les loyers de ses biens immobiliers qu’en fonction du marché et envisage même de lancer une initiative ou un référendum à ce sujet, rappelle Cath.ch qui a repéré l’information. Alors que la Ville a adopté un règlement qui l’amènera à terme à proposer un tiers de son parc immobilier en logements à tarif préférentiel, l’idée que l’Église devrait s’aligner sur cette mesure fait son chemin.

Quand une éruption volcanique stimule la christianisation

lun, 04/09/2018 - 08:10

Une récente étude dirigée par l’Université de Cambridge met en lumière les liens entre l’éruption du volcan islandais l’Eldgjà, vers l’an mille, et la conversion de la population de l’île au christianisme.

Photo: Paysage islandais CC (by-nc-nd) Eric Montfort 

Par Laurence Villoz

«L’objectif de notre recherche était de dater plus précisément quand l’Eldgjà est entré en éruption», relève l’historien Sébastien Guillet, collaborateur scientifique à l’Institut des sciences de l’environnement de l’Université de Genève (UNIGE). Une récente étude dirigée par l’Université de Cambridge en collaboration avec l’UNIGE a révélé non seulement que l’éruption du volcan islandais l’Eldgjà était survenue en 939, mais qu’elle aurait été utilisée pour stimuler la christianisation de l’île.

Le Conseil synodal vaudois préoccupé par l’accueil offert aux migrants mineurs

ven, 04/06/2018 - 08:15

Alors que l’Établissement vaudois d’accueil des migrants prévoit de fermer l’un des centres d’accueil pour mineurs non accompagnés au grand dam du personnel, l’exécutif de l’Église réformée lance un appel afin qu’un traitement adéquat soit offert à ces enfants

 

Image: Des champions du monde à Lampedusa, tiré de la série «dessins de la frontière» ©Francesco Piobbico/Mediterranean hope

Par Joël Burri

«Il nous semble fondamental que les migrants mineurs non accompagnés (MNA) aient de véritables chances d’intégration», explique Paolo Mariani, responsable communication de l’Église évangélique réformée vaudoise (EERV). «C’est une préoccupation portée par nos valeurs issues de l’Évangile.»

Prières dans les parlements cantonaux: une tradition en sursis?

jeu, 04/05/2018 - 08:10

Dans les parlements de 8 cantons suisses sur 26, les sessions commencent avec une bénédiction, une prière ou une sonnerie de cloches. Mais même en Suisse orientale, où ces traditions sont encore tenaces, souffle un vent de fronde.

Photo: le Parlement vaudois CC (by-sa) Zacharie Grossen

Par Raphaël Zbinden, cath.ch

Ils se lèvent, croisent les mains, se recueillent ou prient silencieusement. Il ne s’agit pas de fidèles dans une église, mais de parlementaires du canton d’Appenzell Rhodes-Extérieures. Avant chaque session, ils écoutent le président du Conseil cantonal demander le soutien du «Père tout-puissant».

Les abus spirituels, des délits rarement punis

mer, 04/04/2018 - 08:10

Pour la première fois, le tribunal de l’Église d’Angleterre a suspendu un prêtre coupable d’abus spirituels. Des maltraitances bien réelles, particulièrement difficiles à prouver.

Photo: CC (by-nc-nd) Paul 

Par Laurence Villoz

Sur une période de 18 mois, le pasteur Timothy D. du diocèse d’Oxford a soumis un jeune homme de 15 ans à des séances intensives de prières et de lectures de la Bible le contraignant également à rompre avec sa petite amie. À cette époque, les faits remontent à 2011, le ministre avait emménagé chez la mère du garçon qui travaillait elle-même dans la paroisse devenant le mentor de son fils. Fin 2017, le tribunal de l’Église d’Angleterre a reconnu ce pasteur coupable d’abus spirituels, selon un article du Guardian, repéré par evangeliques.info. Une première dans l’histoire de l’Église anglicane.

«Pour Malcolm X tout comme pour Martin Luther King, la religion est intimement liée à leur combat politique»

mar, 04/03/2018 - 08:10

L’historien américaniste Pap Ndiaye compare les figures de Martin Luther King et Malcolm X. Présent à Genève pour y donner une conférence sur le sujet, nous l’avons rencontré à l’Institut des hautes études internationales et du développement. 

Photo: Pap Ndiaye

Par Guillaume Henchoz, reformes.ch

Malcolm X est un homme du Nord alors que Martin Luther King a grandi dans le Sud des États-Unis. Qu’est-ce qui différencie ces deux parties du pays?

Jusqu’au milieu des années 1960, le Sud est ségrégué. Sauf exception, la population noire n’a pas de droit de vote. C’est ainsi depuis la fin du XIXe siècle et l’instauration des lois Jim Crow. Un véritable régime d’apartheid corsète tout le sud du pays. Les lynchages y sont réguliers. Par opposition, le nord des États-Unis est très industrialisé. La population noire s’y installe à partir des années 1910, fuyant la violence du Sud. Dans le Nord, les lois de ségrégation sont évidemment moins dures et les noirs peuvent voter. Pour eux, c’est une forme de libération. Mais ils rencontrent la misère des ghettos, les difficultés économiques, bref, les demandes dans le Nord sont présentes et se font sentir de façon extrêmement vive à partir du milieu des années 1960.

Pages