Bulletin 1/2014

Jubilé de la Réforme : Quels projets pour la FEPS ?

Interview de l‘auteur Serge Fornerod.


Par Serge Fornerod.

Participation de la base, interactivité, ouverture vers l’avenir, concept de communication coordonné et différencié, telles sont les quatre caractéristiques – typiquement réformées ! – des projets que la FEPS entend lancer avec ses Églises membres en vue des 500 ans de la Réforme en 2017.

Sous le titre « nos thèses pour l’Évangile », la FEPS invite toutes les paroisses et personnes intéressées à discuter des thèmes centraux de la foi et à élaborer et rédiger « nos thèses pour l’Évangile 2017 ». S’inspirant de l’initiative prise par l’Église protestante unie de France, la FEPS va adapter le matériel facile d’accès de l’EPUdF et, dès 2015, le mettre à disposition des paroisses pour travailler pendant une année au moins sur les questions centrales de la foi. Ce travail, mis en oeuvre, coordonné et animé par les Églises cantonales, sera consolidé sur le plan cantonal, puis remis à la FEPS fin 2016. Une synthèse nationale sera élaborée avec ce matériel et servira de fil rouge pour les activités régionales et locales dans les diverses Églises cantonales en 2017.

Par ce processus participatif partant de la base, chaque Église, chaque paroisse, aura l’occasion de contribuer à cette sorte de mise à jour de ce qui fait le coeur de la foi protestante, cinq cents ans après la Réforme. Grâce à cette méthode du bas vers le haut, le résultat final aura une plus-value et une légitimité accrue. Le document de synthèse permettra à la FEPS de communiquer à l’extérieur au nom de ses Églises membres sur l’interprétation qu’elles se font du message ou des thèmes centraux de la Réforme. Cela, en particulier lors des échanges et manifestations internationales qui se dérouleront en 2017 à l’étranger, en particulier en Allemagne.

Interactivité et ancrage local

La théologie de la Réforme est une théologie de dialogue, qui tente de réactualiser le message de l’Évangile pour chaque situation. Qui dit participation dit interactivité et dialogue. Le site internet www.ref-500.ch qui sera ouvert lors de l’Assemblée de délégués de l’été 2014 mettra à disposition non seulement des ressources et lectures de référence, mais aussi un lieu de débat et de dialogue interactif pour échanger sur les défis auxquels nos Églises doivent répondre en vue de ces célébrations. Le 31 octobre 2017, la Fédération affichera publiquement « nos thèses pour l’Évangile ». Lors du dimanche de la Réforme qui suivra, le 5 novembre 2017, des cultes de fête se dérouleront dans tous les chefs-lieux et toutes les paroisses de Suisse selon la même liturgie.

Ouverture vers l’avenir

On l’aura compris : célébrer les cinq cents ans de la Réforme, ce n’est pas célébrer l’anniversaire d’une Église ou d’une confession. La Réforme fut et est encore la redécouverte du message libérateur de l’Évangile pour son temps et son contexte : que signifient pour nous aujourd’hui ce Kairos spirituel, la grâce justificatrice de Dieu, l’amour inconditionnel du Christ qui donne sa valeur à toute vie humaine en le justifiant ? Lancer une telle démarche dans nos Églises n’a rien de confessionnel ni de passéiste, mais concerne tout chrétien et toute personne en recherche spirituelle. C’est pourquoi la FEPS recommande vivement que ce travail de base sur le plan local se prépare et se passe le plus possible de manière oecuménique, et utilise cette occasion très spéciale pour se projeter dans l’avenir et repenser l’Église dans le monde de demain.

Une communication coordonnée et différenciée

Pour que tout cela fonctionne et ait un impact, il faut une unité et une identité visuelle claire, simple et forte. La FEPS ouvrira le site www.ref-500.ch sur lequel divers produits seront disponibles. Ce site sera marqué du logo « R » pour Réforme, et accompagné du titre « 500 ans de la Réforme ». Toutes les Églises cantonales ont choisi une déclinaison propre de ce même R, assurant ainsi à la fois une identité cantonale propre et l’unité des Églises issues de la Réforme en Suisse. Ce site comportera entre autres une page pour chaque Église cantonale lui permettant de poster directement ses réflexions, documents, projets. Cette marque « R » devra, au fil des années, s’imposer comme une marque distinctive et reconnaissable de ce projet et pourra se décliner en de multiples produits de toutes formes et de toutes tailles.

Il va de soi que ce logo « R » devra être repris par toute manifestation prévue pour les cinq cents ans de la Réforme organisée par nos Églises membres. Il sera également disponible pour tous ceux qui veulent se joindre à l’esprit et aux objectifs des commémorations de « 500 ans de la Réforme » avec leurs projets. Tous ces projets ne seront possibles que si les Églises membres et plus encore les paroisses les font leurs et les mettent en oeuvre avec leurs propres fantaisie et engagement.

La FEPS prévoit encore d’autres événements, en particulier un week-end de la jeunesse protestante suisse, une manifestation musicale, une autre à caractère politique, une autre encore de type oecuménique. Vous pouvez les trouver dans les documents soumis à l’Assemblée des délégués de juin 2014 (www.feps.ch). Ceci marquera le coup d’envoi des activités de la FEPS, qui devraient s’achever en été 2018 avec l’Assemblée générale de la Communion d’Églises protestantes en Europe CEPE prévue à Bâle. Dès le début 2019, c’est le Canton et l’Église de Zurich qui reprendront le flambeau en se concentrant sur l’oeuvre et la pensée de Zwingli.