Les Églises protestantes de Suisse tiennent leur assemblée d’automne 2019 à Berne

Les membres de l’Assemblée des délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse FEPS ont tenu leur assemblée d’automne à Berne les 4 et 5 novembre 2019. Ils ont pris congé du secrétaire général du Conseil œcuménique des Églises et entamé la première lecture du règlement du Synode qui remplace l’assemblée des délégués dès 2020.
Photo: Nadja Rauscher SEK

L’Assemblée d’automne 2019 AD de la FEPS s’est déroulée à Berne. C’est la dernière assemblée sous cette forme en 99 ans d’histoire de la Fédération des Églises protestantes. Avec le passage, en janvier 2020, de la FEPS à l’Église évangélique réformée de Suisse (entrée en vigueur de la constitution adoptée en décembre 2018), c’est un synode qui présidera aux affaires.

Message du président du Conseil : « La participation sera le nouveau mot d’ordre »
Dans son message en début d’assemblée, Gottfried Locher définit les six champs d’action prévus par la constitution de la future EERS : ces champs regroupent des activités ecclésiales centrales, allant de la diaconie et de l’aumônerie à la communication, à la proclamation et au développement de l’Église. Chaque champ réunit donc des thématiques reliées entre elles. « Différents acteurs » travaillent avec différents instruments, qui peuvent être des projets ponctuels ou des manifestations traditionnelles, des fonds publics ou des collectes, des procédures réglementées ou des actions spontanées, etc. Les comités stratégiques auront désormais pour tâche d’utiliser leur expertise et leur expérience pour identifier et définir les questions stratégiques pertinentes dans leurs domaines d’action respectifs. « La participation sera le nouveau mot d’ordre ».

Règlement du Synode
Le futur Synode devrait être renforcé par rapport à l’actuelle Assemblée des délégués. Ces derniers ont entamé la première lecture du Règlement du Synode qu’ils poursuivront en juin 2020, lors du premier Synode de l’EERS qui se déroulera en Valais. La deuxième lecture aura probablement lieu à l’automne 2020.

Mandat de collecte de Pain pour le prochain pour les œuvres protestantes
L’AD a accepté la proposition du Conseil de classer la motion que l’Église évangélique-réformée du canton de St-Gall avait soumise en 2017 sur cette question. La complexité de la problématique se reflète bien dans la réponse du Conseil à la motion et le financement durable des œuvres d’entraide et missionnaires protestantes restera un enjeu d’importance pour les Églises, surtout à l’horizon de la fusion annoncée entre l’EPER et Pain pour le prochain. Le Conseil avait soumis cinq propositions à ce sujet qui seront encore discutées avec les Églises et les œuvres. Le mandat de collecte de Pain pour le prochain se limitera dorénavant aux dons affectés.

Élections
Les délégués ont élu des membres des conseils de fondation des œuvres protestantes pour le mandat 2020 – 2023. Pour Pain pour le prochain : Jeanne Pestalozzi-Racine, présidente, Nicole Bardet, Pierre Jacot et Florian Wettstein, qui étaient toutes et tous déjà en fonction. Pour la Fondation Entraide Protestante Suisse EPER : Walter Schmidt, président, Jean-Luc Dupuis, Simone Fopp-Müller, Michèle Künzler et Fritz Schneider, qui étaient toutes et tous déjà en fonction.

Photos

« Mariage pour tous »
Communication séparée