Les Églises protestantes de Suisse tiennent leur assemblée d’été à Winterthour

Les membres de l’Assemblée des délégués de la Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) ont tenu leur assemblée d’été à Winterthour du 16 au 18 juin 2019. Deux motions ont pu être classées.

L’Assemblée d’été 2019 (AD) de la FEPS s’est déroulée à Winterthour à l’invitation de l’Église évangélique méthodiste de Suisse. Le pasteur de la paroisse méthodiste de Winterthour Sefan Zolliker a souhaité la bienvenue dans son église aux quelque 70 déléguées et délégués représentant les 26 Églises membres de la Fédération.

Message du président du Conseil : « La communion est affaire de volonté »
Dans son message d’ouverture de l’Assemblée des délégués, le président du Conseil Gottfried Locher en appelle à un sentiment d’appartenance, à un « nous » et à la volonté de communion au sein de l’Église évangélique réformée de Suisse EERS à venir. « Nous élaborons ensemble des objectifs et les mesures ad hoc. Nous planifions maintenant les champs d’activité. Nous nous traitons les uns les autres fraternellement. » Beaucoup de gens se détournent aujourd’hui de l’Église, l’EERS doit être une communauté offrant aux personnes en recherche de sens un havre dans l’Évangile. « Je nous invite toutes et tous à appréhender l’EERS comme un lieu où nous aussi trouvons du sens. » La continuité et l’essor comptent maintenant, après l’adoption de la nouvelle constitution. « Le premier pas a été franchi, mettons-nous à l’œuvre, ensemble, fraternellement, de manière participative. C’est une opportunité unique ».

Motion « diaconie »
En 2014, l’AD avait adopté une motion demandant le « rapprochement des institutions diaconales ». Les trois structures qui existaient alors ont été regroupées au sein de « Conférence Diaconie Suisse » nouvellement créée et qui a débuté son travail au 1er janvier 2017. Les membres des conseils exécutifs des Églises cantonales chargés du dossier de la diaconie sont représentés au sein des instances de Diaconie Suisse avec des spécialistes dans les Églises, des représentants des instituts de formation et des œuvres diaconales. Le portail spécialisé diaconie.ch, autre fruit du regroupement, est disponible depuis juin 2017. Son financement doit être repris dès 2020 par la FEPS. Les délégués ont donc pris connaissance du rapport de mise en œuvre de cette motion et ont voté son classement.

Motion « Respect de la Constitution et du droit international »
Le Conseil de la FEPS a présenté à l’AD sa réponse à la motion « Respect de la Constitution et du droit international » qu’elle avait acceptée en 2014. La mise en œuvre de la motion a débouché sur l’étude « Recherchez la justice. La relation entre démocratie et droits de l’homme » et sur deux autres documents. L’intention des motionnaires se reflètera par ailleurs dans le travail de la future Église évangélique réformée de Suisse EERS.

Interpellation de l’Église zurichoise sur le changement climatique
L’interpellation de l’Église réformée du canton de Zurich relative au changement climatique a été acceptée. Elle demande que le Conseil approfondisse sa réflexion sur le changement climatique au plan théologique et décide comment il entend intégrer cette thématique dans son travail. La nouvelle constitution de l’EERS prévoit explicitement un engagement pour la « sauvegarde de la Création ».

Rapport sur la motion « Famille – mariage – partenariat – sexualité dans une approche protestante »
« Nous sommes voulus par Dieu tels que nous sommes créés. Nous ne pouvons pas choisir notre orientation sexuelle. Nous l’intégrons comme une expression de notre plénitude de créature ». Cette conviction du Conseil est largement partagée par les délégués. Après des débats différenciés et respectueux, l’AD a décidé qu’il était prématuré de classer cette motion. Cette motion ne saurait se résumer à la question de l’ouverture du mariage aux couples de même sexe. Le Conseil est invité à poursuivre le travail sur cette thématique, dans une approche globale et participative.

Comptes 2018 et rapport annuel de la FEPS
Les comptes 2018 bouclent sur un excédent de recettes de CHF 56 564. Les délégués ont approuvé les comptes ainsi que le rapport d’activité 2018 de la FEPS. La motion de la Conférence des Églises réformées romandes a aussi été acceptée : elle demande que le Conseil présente au futur Synode un plan financier pour chacun des projets et qu’il établisse les priorités de l’Église évangélique réformée de Suisse EERS, sachant que certaines Églises membres sont confrontées depuis des années à des difficultés financières.

D’autres photos