Conférence des Églises européennes KEK

La Fédération est membre fondatrice de la KEK. La KEK, comme organe régional du Conseil Oecuménique des Eglises COE, a un rôle important à jouer sur le plan du dialogue théologique (une grande partie des Églises orthodoxes sont européennes) et du débat éthique (la majorité des États européens sont membres de l’Union Européenne UE ou associés). La KEK, fondée en 1959 en réponse à la guerre froide, a une mission de réconciliation. Lors de son assemblée générale de 2009 à Lyon, elle a décidé de réviser sa consti-tution et donc aussi ses tâches et missions principales. La FEPS a soutenu ce processus de réforme dans lequel elle a joué un rôle actif. Adoptée lors de l’assemblée générale de 2013 à Budapest, la nouvelle constitution a simplifié les structures et clarifié les compétences des différents organes. Elle impliquait aussi le déménagement du Secrétariat central de Genève à Bruxelles. La FEPS a alors dirigé le processus d’intégration complète de la commission « Église et société » dans la KEK.

La dernière assemblée générale a eu lieu en 2018 à Novi Sad, en Serbie. Elle était largement consacrée au thème du témoignage, dans l’intention de souligner com-bien la vie chrétienne et la présence des Églises ont perdu de leur visibilité dans l’espace public en Europe. Les Églises sont appelées à sortir de leur zone de confort pour s’affirmer à travers leurs actions et être plus visibles. La KEK a un nouveau président en la personne du pasteur Christian Krieger, président de l’Église réformée d’Alsace-Lorraine. Son mandat court jusqu’en 2023.