Dossier bénévolat

Les Églises éditent un guide pour l’attestation de bénévolat en Suisse

La Fédération des Églises protestantes de Suisse (FEPS) et la Conférence des évêques suisses (CES) publient conjointement un guide pour l’attestation de bénévolat en Suisse. Le document s’adresse aux responsables du travail bénévole au sein des Églises et des organisations qui leur sont proches. Il est destiné à attirer leur attention sur l’existence d’une attestation de bénévolat.

L’élément principal du guide est un dossier détaillé disponible sur Internet (www.eglises.ch/dossierbenevolat), établi pour de très nombreuses activités bénévoles exercées au sein des Églises et des organisations qui leur sont proches. Il comprend des fiches d’activité au moyen desquelles les bénévoles peuvent faire attester leur engagement et leurs compétences. L’attestation de ces compétences peut ensuite être jointe à un dossier personnel lors d’une recherche de place d’apprentissage, lors d’une reprise d’activité professionnelle, lors d’une candidature à un poste de formateur ou lors d’un changement d’emploi.

Les Églises reprennent ainsi à leur compte une demande qui s’est faite toujours plus pressante ces dernières années et qui a eu des effets dans la nouvelle loi sur la formation professionnelle : que soient aussi attestées et reconnues des compétences et des connaissances acquises en dehors des voies officielles de la formation et du travail lucratif.

Le dossier électronique est complété par une brochure de douze pages sur l’attestation de bénévolat, laquelle rappelle aux responsables des Églises et des organisations qui leur sont proches l’importance de cette forme d’engagement et la nécessité de permettre au travail bénévole de s’exercer dans de bonnes conditions. En introduction, le pasteur Thomas Wipf, président du Conseil de la FEPS, et Mgr Amédée Grab, président de la CES, expriment leur estime à tous ceux et celles qui s’engagent sans compter au sein des Églises : « Aujourd’hui, il est plus important que jamais de travailler de façon désintéressée. Mais il est tout aussi essentiel d’en obtenir une reconnaissance tangible. Forts de notre longue tradition du travail de bénévolat, nous nous devons en effet de faire en sorte que ses conditions restent de qualité pour qu’à l’avenir, l’engagement désintéressé puisse continuer d’exister et de se développer. »

Réseau Bénévolat

La FEPS est membre dans le Réseau Bénévolat.

http://www.reseaubenevolat.ch/fr/